Chapitre VII – Épisode 3 : Dans les pas des chercheurs d’or

Chapitre VII : Le Grand Nord

Épisode 3 : Dans les pas des chercheurs d’or

 Du 13 au 15 août 2015

 

Vidéo

 Musique  Neil Young – Heart of gold
 Beau dommage – La complainte du phoque en Alaska
 Johnny Cash – I walk a line
 Neil Young – After the gold rush

 

 

 

Au départ de Whitehorse, nous partons pour Skagway, située environ 200 kilomètres au sud par la Klondike Highway, sur le territoire de l’Alaska. Ce sera donc notre première (brève) incursion sur le sol du 49ème état des États-Unis. La Klondike Highway relie en un peu plus de 700 kilomètres Skagway, située à l’extrémité Nord de l’Inside Passage, à Dawson City (Yukon), ville qui connut son heure de gloire avec la ruée vers l’or du Klondike entre 1896 et 1899. Aujourd’hui nous emprunterons donc en aller-retour la portion entre Whitehorse et Skagway.

Après environ une heure de route, nous parvenons au village de Carcross (abréviation de Caribou Crossing). Le village est essentiellement connu pour son « désert » présenté comme étant le plus petit désert au monde.

 

Si son désert n’est pas vraiment impressionnant, le village en tant que tel, est assez charmant et agréable.

 

                             L’église que l’on peut visiter en demandant les clefs au visitor center situé juste à côté

  

Nous quittons Carcross et la route s’élève en empruntant la « White Pass » qui offre de magnifiques paysages de lacs et de montagnes.

 

 

Après un très bref passage en Colombie-Britannique, nous franchissons sans problème la douane américaine et nous voilà en Alaska.

 

La route descend alors très rapidement jusqu’au fjord et la ville.

Map of Alaska highlighting Skagway
                                     Situation de Skagway

 

Aujourd’hui Skagway est une petite ville d’à peine 1000 habitants mais pendant la ruée vers l’or, c’était un port en pleine effervescence qui voyait débarquer chaque jour des centaines d’aventuriers sur des bateaux en provenance de Seattle, Vancouver ou San Francisco. Skagway était en effet un passage obligé pour les prospecteurs du monde entier souhaitant se rendre dans le Klondike pour y tenter leur chance. Après être arrivés jusque là, ils devaient encore gagner Dawson, d’abord à pied, puis sur des radeaux improvisés. La première et plus difficile de leurs épreuves était le passage du col Chilkoot peu après Skagway que chacun devait monter et descendre une vingtaine de fois afin de transporter l’ensemble de son paquetage. Plus tard, mais trop tard pour les chercheurs, un chemin de fer, puis une route seront construits entre Skagway et Whitehorse facilitant infiniment ce périple.

Résultat de recherche d'images pour "klondike gold rush"
Passage du col Chilkoot

Au cours des 2 à 3 ans que dura la ruée, environ 100 000 personnes débarquèrent à Skagway. Beaucoup abandonnèrent et beaucoup moururent en chemin si bien que seuls 30 à 40 000 arrivèrent jusqu’à Dawson. Parmi ceux-là, seuls quelques milliers trouvèrent de l’or et quelques centaines seulement devinrent réellement riches.

Aujourd’hui Skagway, comme Dawson, ressemble à une ville musée. La plupart des bâtiments ont été conservés dans leur état d’origine où reconstruits à l’identique si bien que l’on peut presque revivre l’ambiance de l’époque… Si ce n’est que les touristes ont remplacé les prospecteurs.

                                                   Le cimetière de la ruée vers l’or

 

Skagway est aussi l’un des principaux ports de croisière d’Alaska qui accueille chaque jour d’été un ou deux mastodonte des mers. Ce jour là, un seul paquebot est au port. Sa silhouette est visible depuis presque partout en ville. En nous approchant nous avons un drôle de sentiment. Puis nous avons l’incroyable confirmation…

C’est le Norwegian Pearl. Ce bateau est une vielle (pas tant que ça d’ailleurs) connaissance pour nous. Nous y avions passé quatre jours et quatre nuits dans des mers beaucoup plus chaudes l’hiver dernier entre la Floride et les Bahamas. Nous savions que ce navire passait les étés sur la côte ouest et en Alaska, mais tout de même, le rencontrer ici, si loin de Miami où nous l’avions laissé est vraiment incroyable et nous donne une furieuse envie de remonter à bord pour retrouver notre chambre et nous balader dans cette petite ville flottante que nous avions adorée. (voir liens ci-dessous)

Sur le Pearl – Jours 1-2

Sur le Pearl – Jours 3-4

 

 

Dans le port, nous faisons d’autres très belles rencontres.

Attirés par la très forte concentration de saumons en migration vers l’intérieur des terres, deux sortes de prédateurs sont à l’ouvrage et s’offrent un véritable festin.

Plusieurs phoques et une famille de loutres de mer.

Il est fantastique de voir la maman loutre s’occuper de ses deux petits. Elle part à la pêche en prenant soin de bien les cacher puis découpe des morceaux de poisson pour eux. Après s’être enfilé deux ou trois saumons, la petite famille quitte la zone, les loutreaux nageant littéralement collés à leur mère.

 

Après cette belle journée, nous retournons dormir à Whitehorse dans le Yukon puis continuons la Klondike Highway jusqu’au bout et Dawson City. La ville se situe à la confluence entre le fleuve Yukon et la rivière Klondike, celle qui avec ces affluents gorgés d’or fera l’histoire de la région.

C’est ici que convergèrent tous les chercheurs et rêveurs entre 1897 et 1899. Si bien que Dawson connut un développement incroyable passant d’une poignée de cabanes de pêcheurs en 1896 à une ville de 40 000 habitants deux ans plus tard. Elle fut du même coup, pendant quelques années, la seconde plus grande ville de l’Ouest après San Francisco.

Cette ville mythique a gardé son atmosphère d’antan. Les bâtiments en bois sont magnifiques et très colorés et l’on s’imagine facilement en plein western.

Aujourd’hui Dawson qui compte environ 1500 habitants vit du tourisme, mais également, toujours, de l’exploitation de l’or.

 

Dawson est aussi l’un des points les plus au nord où nous irons au cours de ce voyage. La ville est située à moins de 300 kilomètres du cercle polaire si bien qu’en plein été, la nuit ne dépasse pas 3 heures.

                                                     Petite balade nocturne. (Il est près de minuit).

 

Le lendemain nous partons nous balader sur les lieux de la découverte et de l’exploitation de l’or.

Les trois premiers découvreurs ramassèrent en quelques jours l’équivalent de plusieurs millions de dollars actuels en or. La nouvelle se propagea en quelques mois sur l’ensemble de la planète déclenchant l’une des plus incroyables migrations humaine de l’histoire.

 

Après quelques années de minage « artisanal », des entrepreneurs achetèrent d’immenses concessions. Ils mirent en place des méthodes d’exploitation industrielles forçant les prospecteurs indépendants au chômage ou au statut d’ouvrier-mineur.

                                           La drague n°4 en service entre 1913 et 1959

 

Nous quittons Dawson en traversant le Yukon en bac puis nous engageons sur la Top of the World Highway. Le nom donné à cette route (ou plutôt cette piste) qui relie Dawson à l’Alaska et au petit camp de mineur de Chicken semble tout d’abord un peu pompeux mais s’avère finalement assez juste et mérité.

 

Très rapidement après le passage du Yukon, nous prenons de l’altitude et la route offre de belles vues sur Dawson et le fleuve. Nous continuons ensuite sur une longue ligne de crête en dominant les paysages sur la gauche et sur la droite. Ce décor combiné au fait que nous ne croisons que toutes les 20 ou 30 minutes nous donne vraiment l’impression d’être sur une autre planète. Les conditions de piste sont parfois assez éprouvantes (surtout après la frontière) si bien que nous mettons 5 heures pour parcourir les 170 kilomètres séparant Dawson de Ckicken.

 

 

L’arrivée à Chicken est un soulagement pour nous et surtout pour notre fidèle monture…

Le nom étrange donné à cette localisation vient de la forte présence d’une espèce d’oiseaux rappelant aux premiers arrivants les poulets.

Les habitants profitent aujourd’hui de cette étrangeté pour promouvoir le tourisme et vendre toutes sortes de produits dérivés.

Néanmoins, la majorité des 17 habitants permanents vit toujours (au moins en partie) de l’exploitation de l’or.

L’été, quelques dizaines de personnes s’installent ici et cherchent de l’or avec les techniques ancestrales. Il se dit que dans une bonne journée un « mineur » peut trouver 10 à 15 grammes d’or, soit plusieurs centaines de dollars.

Nous passons la nuit dans ce village du bout du monde et d’un autre temps qui s’avère vraiment agréable.

 Chicken Alaska

Le lendemain, après un bon petit déjeuner…

… nous nous initions sans grand succès à la « batée » (gold-panning en anglais),

 

puis reprenons notre route, avec toutefois moins de mérite que Rob, voyageur australien venu jusqu’ici en vélo depuis San Francisco.
2018-05-17T15:28:24+00:00

Leave A Comment