Hors-Série – Carmen en mode road-trip

/Hors-Série – Carmen en mode road-trip

Hors-Série – Carmen en mode road-trip

Transformation de notre Dodge Caravan 2003 en mode road-trip.

(À Oyama, Kelowna et Creston, par intermittence entre le 16 et le 30 juillet).

Merci à Gabriel et Don !

Vidéo

 Musique  The Verve – Bitter Sweet Symphony
 Lorde – Royals
Prête à être bichonnée

Recette

Ingrédients : 

1 Dodge Caravan / ou n’importe quel type de minivan (Toyota Sienna, Honda Odyssey, Pontiac Montana…)

 

Pour le cadre de lit :

2 grandes planches de bois solides

9 piliers en bois épais

1 perceuse-viseuse assez puissante

1 paquet de bonnes vis

1 ou 2 bons amis

 

Pour les rideaux :

1 grand rideau de fenêtre classique (au moins 3m² de tissus)

Du velcro – bande d’1 ou 2 cm de largeur, si possible auto-adhésive des deux côtés (au moins 200 cm de longueur)

Du fil et une aiguille à coudre.

Fabrication du cadre de lit :

À l’origine, et comme la plupart des minivans, notre Caravan comptait deux rangées de sièges à l’arrière (en plus des sièges avant). Nous nous étions débarrassé à Québec de la rangée du fond pensant pouvoir conserver l’autre et fabriquer un système de lit « pliable ». À Oyama, nous avons pris la Bonne décision de nous débarrasser de la deuxième rangée afin de simplifier considérablement la fabrication du cadre de lit et de libérer un espace de rangement indispensable.

Une fois les sièges arrières évacués, ou complètement rabattus pour les voitures récentes équipées du système stow n go, prendre les mesures du cadre de lit.

Bien veiller, non seulement à ce que le cadre de lit puisse tenir, mais aussi à ce qu’il puisse rentrer par le coffre !

Dans notre cas, nous sommes arrivés, avec 1 ou 2 cm de sécurité aux résultats suivants : 134cm de largeur et 182 de longueur… Ce seront les dimensions de nos deux planches.

Trouver ensuite la hauteur du cadre en se basant sur les affaires/valises les plus hautes à faire tenir dans l’espace de rangement.

Avec quelques centimètres de sécurité/confort, nous arrivons à 44cm. Ce sera la hauteur de nos piliers.

Une fois ces mesures effectuées, vérifiées et revérifiées, se mettre en quête d’un bon magasin de bricolage/aménagement.

Nous optons pour Home Dépot, qui en tout cas à Kelowna, offre un service de découpe gratuit. 

Choisir de bonnes planches solides (au moins pour celle du-dessus), et des poteaux carrés ou cylindriques pour constituer les piliers et procéder à la découpe. Pour les européens, attention, en Amérique du Nord, les mètres et centimètres ne sont pas très populaires et il faut donc convertir ses mesures en pouces/inches.

Une fois tous les matériaux acquis, réfléchir à l’agencement des neuf piliers. Pour cela le mieux est de tester en conditions réelles. Placer la planche du dessous dans la voiture. Positionner les affaires et les piliers au mieux. Vérifier que tout rentre facilement puis marquer l’emplacement des piliers au crayon. Ressortir le tout et commencer à visser. Deux ou trois vis par pilier et par côté suffisent largement.

Nous avions acheté une visseuse à 15$ chez Walmart espérant que cela suffise… Raté… Il faut s’assurer d’avoir une perceuse/visseuse qui tienne un minimum la route. Heureusement Don, le patron de notre ferme d’Oyama était bien équipé.

 

Voila le cadre de lit en place. Nous y avons fixé une couche de revêtement en mousse dure que nous avions achetée pour une autre utilisation chez Canadian Tire et qui constitue un bon premier amortisseur.

  

Il ne reste plus qu’a rajouter un bon matelas. (Nous en avons trouvé en mousse aux dimensions parfaites chez Canadian Tire et Walmart et les avons combinés pour un confort total).

 

Des draps, des oreillers, une couette et une grosse couverture pour résister au froid du grand Nord.

Et des rideaux…

 

Après avoir réfléchi à plusieurs solutions, nous avons opté pour des rideaux fixés à même les vitres par du velcro. 

Acheter un grand rideau. Nous avons acheté le notre chez Home Dépôt. Totalement opaque et relativement isolant. 

Prendre les mesures et découper le tissus. Y fixer la partie « molle » du velcro. Nos bandes étaient autocollantes mais Angèle à quand même rajouté une couture afin d’assurer la solidité. Enfin coller la bande « dure/scratch » du velcro sur la fenêtre. Nos rideaux sont supers.

Concernant la séparation avec l’espace conduite de la voiture, nous utilisons une technique très simple mais qui s’avère efficace. Nous tendons une couverture légère (appelée « le gris ») qui tient avec les pare-soleil, la partie supérieure des ceintures de sécurité et les appuis-têtes, et qui, une fois en place, achève de nous isoler du monde extérieur.

En configuration nuit, nous sommes vraiment comme dans une chambre et il ne nous reste plus qu’a choisir un bel emplacement et dormir.

Enfin, alors que nous lui avions initialement prévu une place dans notre espace de rangement, nous avons finalement fixé notre roue de secours sur nos barres de toit afin de libérer un espace supplémentaire. Qui plus est, cela confère à Carmen un look de baroudeuse, qui lui sied à merveille !

  

Nous nous sommes beaucoup amusés à penser et réaliser tous ces petits travaux, et à l’heure où l’on publie cet article, près d’un mois après depuis le centre de l’Alaska, nous en sommes extrêmement satisfaits !

By |2018-07-22T17:28:17+00:00août 30th, 2015|Conseils voyage, Ouest|0 Comments

Leave A Comment